Assurance et crédit : le droit à l’oubli pour les anciens malades du cancer

Le 24 mars 2015, un protocole a été signé afin d’améliorer la convention Aeras qui encadre l’accès à l’assurance et au crédit pour les personnes présentant un « risque aggravé de santé ».

Ce protocole concerne les anciens malades du cancer et comporte deux éléments (Le Monde, S’assurer après un cancer : « Un parcours humiliant et absurde », 24 mars 2015) :

  • Une « grille de référence » permettra aux personnes atteintes de certains cancers de s’assurer au tarif normal
  • Un « droit à l’oubli » leur permettra de ne pas déclarer leur ancienne maladie après un délai de 15 ans suivant l’arrêt des soins liés au cancer (durée réduite à 5 ans pour les enfants et les adolescents qui ont eu cette maladie avant l’âge de 15 ans).

 

 Annabel QUIN
Maître de conférences à l’Université de Bretagne-Sud
Ancienne avocate au Barreau de Paris

Mise en ligne : 20/04/2015

 

Application mobile

LaywerToLawyer, l'application mobile Alta-Juris des avocats pour les avocats

Ventes aux enchères immobilières

Actualités en partenariat avec DALLOZ

La décision de rejet du recours contre une décision du […]
mar 17 Juil 2018
L’article L. 723-3 du code de la sécurité sociale qui […]
lun 16 Juil 2018
Outre-Rhin, le dialogue entre théorie du droit et acteurs de […]
dim 15 Juil 2018
Spécialiste du droit des installations nucléaires, Étienne Ambroselli est un […]
dim 15 Juil 2018
Le Conseil national des barreaux (CNB) souhaite que seules les […]
jeu 12 Juil 2018

Village de la Justice

Ville de la Justice

Rechercher un avocat