Retards de paiement dans les sociétés dotées d’un commissaire aux comptes : de nouvelles obligations d’information dans le rapport de gestion

Le décret n° 2015-1553 du 27 novembre 2015 impose de nouvelles obligations d’information pour les sociétés dont les comptes annuels sont certifiés par un commissaire aux comptes.

Dans les sociétés dont les comptes annuels sont certifiés par un commissaire aux comptes, le rapport de gestion devra indiquer (art.D.441-4 C.Com., issu du décret n°2015-1553 du 27 novembre 2015):

 

  • Pour les fournisseurs : le nombre et le montant total hors taxe des factures reçues non réglées à la date de clôture de l’exercice dont le terme est échu ; ce montant sera ventilé par tranches de retard et rapporté en pourcentage au montant total des achats hors taxe de l’exercice
  • Pour les fournisseurs : le nombre et le montant total hors taxe des factures émises non réglées à la date de clôture de l’exercice dont le terme est échu ; ce montant sera ventilé par tranches de retard et rapporté en pourcentage au chiffre d’affaires hors taxe de l’exercice.

 

Par dérogation à ces dispositions, la société pourra présenter le nombre et le montant hors taxe cumulés des factures reçues et émises ayant connu un retard de paiement au cours de l’exercice et la ventilation de ce montant par tranche de retard.

 

Dans son rapport sur les comptes annuels, le commissaire aux comptes devra attester de la sincérité des informations présentées dans le rapport de gestion et de leur concordance avec les comptes annuels et, le cas échéant, présenter ses observations (art.D.823-7-1 C.Com.).

 

Ces dispositions s’appliqueront aux comptes afférents aux exercices ouverts à compter du 1er juillet 2016, c’est-à-dire aux rapports établis à compter du second semestre 2017 (EFL, Retards de paiement : obligation d’information des sociétés dotées d’un commissaire aux comptes, 2 décembre 2015).

 

 

Annabel QUIN,

Maître de conférences à l’Université de Bretagne-Sud

Ancienne avocat au Barreau de Paris

 

 

Mise en ligne: 06/01/2016

Application mobile

LaywerToLawyer, l'application mobile Alta-Juris des avocats pour les avocats

Ventes aux enchères immobilières

Actualités en partenariat avec DALLOZ

Me Étienne Ambroselli, avocat des opposants au projet « Cigéo […]
ven 22 Juin 2018
L’acquittement par la Cour pénale internationale (CPI) de l’ancien vice-président […]
jeu 21 Juin 2018
Le défaut de signature d’une convention ne prive pas l’avocat […]
mar 19 Juin 2018
L’article 19, alinéa 2, de la loi du 31 décembre […]
lun 18 Juin 2018
L’ex-directrice du magasin Tati de Barbès, qui comparaît pour harcèlement […]
dim 17 Juin 2018

Village de la Justice

Ville de la Justice

Rechercher un avocat