L’innovation sociale : de nouveaux financements pour de nouveaux projets

L’innovation sociale : de nouveaux financements pour de nouveaux projets. Le 8 décembre 2014, trois nouveaux financements publics ont été mis en place en faveur de l’ESS (économie sociale et solidaire) et de l’innovation sociale[1].

Il s’agit, d’une part, du Fonds d’investissement dans l’innovation sociale (FISO), d’autre part, de Prêts pour les entreprises sociales et solidaires (PESS) et, enfin, d’ un Fonds pour les investissements en fonds propres (capital-investissement). Ces financements doivent compléter les politiques territoriales en faveur de l’innovation sociale, dont on attend beaucoup pour transformer nos modèles économiques. Afin de cerner un peu ce concept plutôt récent[2], la loi du 31 juillet 2014 l’a définie comme un projet d’offre de produits ou de services d’une ou plusieurs entreprises qui :

– soit vise à répondre à des besoins sociaux non ou mal satisfaits, que ce soit dans les conditions actuelles du marché ou dans le cadre des politiques publiques

– soit vise à répondre à des besoins sociaux par une forme innovante d’entreprise, par un processus innovant de production de biens ou de services ou encore par un mode innovant d’organisation du travail. Le concept d’innovation sociale s’étend aussi aux procédures de consultation et d’élaboration des projets socialement innovants ainsi que leurs modalités de financement.

C’est le Conseil supérieur de l’ESS qui définit les orientations permettant d’identifier ce qu’est un projet ou une activité économique socialement innovant.

L’innovation sociale pourra bénéficier de financements publics dédiés, à condition que le caractère innovant de son activité ne lui permette pas de se financer sur le marché. Cette condition n’est en revanche pas exigée pour les financements accordés par les collectivités territoriales.

 

[1] http://www.avise.org/creer/financer-un-projet/financer-linnovation-sociale

[2] E.Besançon, N.Chochoy et T.Guyon, L’innovation sociale, Principes et fondements d’un concept, éd. L’Harmattan, 2014.

 

Annabel QUIN
Maître de conférences à l’Université de Bretagne-Sud
Ancienne avocate au Barreau de Paris

Mise en ligne : 14/01/2015

 

Application mobile

LaywerToLawyer, l'application mobile Alta-Juris des avocats pour les avocats

Ventes aux enchères immobilières

Actualités en partenariat avec DALLOZ

Un doyen des juges qui s’auto-désigne dans une information judiciaire, […]
ven 18 Mai 2018
Tout professionnel en situation de retard de paiement est de […]
jeu 17 Mai 2018
La décision du bâtonnier en matière de suppléance est de […]
mer 16 Mai 2018
Les syndicats de greffiers ont exprimé leurs craintes face à […]
mar 15 Mai 2018
« Le recours à l’emprisonnement est pleinement justifié eu égard […]
mar 15 Mai 2018

Village de la Justice

Ville de la Justice

Rechercher un avocat